Genipabu – Bresil NordEste

Dernières heures à passer au Brésil, avant notre retour en France, ce soir (arrivée à Grenoble demain).

Petit compte-rendu de notre dernière belle ballade, hier, à Génipabu. Un lieu vraiment très touristique, près de Natal. Le royaume du buggy, des dunes de sable et même… des dromadaires ! (suite…)

Suite/Commentaire

 

Sao Miguel do Gostoso

« Gostoso » en Portugais c’est une expression qu’on emploi pour dire qu’un truc est beau, voire super, enfin pour dire qu’on aime bien, qu’on trouve ça chouette ou savoureux (bon à manger). D’ailleurs ça s’emploie aussi pour les personnes. Par exemple, si une fille dit à un garçon « gostoso ! », c’est en principe une invitation, en tout cas, ça s’annonce bien :-) En revanche, attention, si un homme crie « Gostosa ! » à une fille dans la rue, c’est carrément pas bien élevé… tandis que dans l’intimité, ça devient un mot doux. Bref, São Miguel do Gostoso, c’est donc « St Michel qu’on trouve tellement chouette qu’on le mangerait si ça se mangeait », et le nom résume assez bien l’endroit… qu’on trouve forcément chouette. (suite…)

Suite/Commentaire

 

Video Praia de Zumbi

Une vidéo qui vous fera découvrir  l’ambiance et les plages du NordEste brésilien et surtout la résidence où se trouve notre maison de vacances à louer au Brésil (à partir de 1’39)

Ambiance autour de la piscine 😉

 

Suite/Commentaire

 

Avianca Bresil achete 8 Airbus

La compagnie Avianca Brésil, qui appartient au groupe latino-américain AviancaTaca, a annoncé mercredi qu’elle allait acheter en 2012 huit Airbus et non plus cinq comme initialement prévu dans le cadre d’un plan d’investissement accéléré après d' »excellents résultats ».

Dans un communiqué, Avianca Brésil annonce qu’en plus de l’achat déjà prévu de cinq A318, la compagnie allait également acquérir un A319 et deux A320, qui peuvent respectivement accueillir 132 et 162 passagers, pour étoffer une flotte déjà riche de 26 appareils. « Le plan initial prévoyait d’acheter cinq A318 en 2012 et cinq autres (avions) en 2013 (…) Mais étant donnés les excellents résultats de la compagnie, très supérieurs à la moyenne sur le marché, nous avons décidé d’effectuer cet investissement supplémentaire conséquent », a déclaré dans le texte José Efromovich, président d’Avianca Brésil.

La compagnie rehausse ainsi de 8% les 2,7 milliards de reals (quelque 1,35 milliards de dollars) d’investissements prévus d’ici 2016. Avec ces nouvelles acquisitions, Avianca Brésil prévoit de faire passer son offre de 147 vols quotidiens à 200 à la fin 2012, avec quelque 800 embauches prévues jusqu’à cette date. Selon l’Agence nationale de l’aviation civile du Brésil, Avianca Brésil représentait en 2011 2,78% du trafic intérieur passagers brésilien, derrière les deux géants TAM (42%) et Gol (38%).

 

Source AFP

Suite/Commentaire

 

Voyage a Natal, mars 2012 (1/7)

05 mars 2012, nous embarquons à Lyon pour notre 3ième voyage au Brésil (voir nos précédents voyages : Rio, Iguacu en 2009, le NordEste en 2011, sur notre site de voyages à travers le monde).

Cette fois-ci, nous allons nous limiter à la découverte de la région de Natal et prendre possession de notre maison, sur la plage de Zumbi.

On va voler sur la TAP qui propose des vols directs depuis Lisbonne vers Natal (7 heures de vol) avec une correspondance pour la plupart des aéroports européens. Pour nous, ce sera donc un départ de Lyon, avec un chouette petit avion aux allures de jet privé, pour effectuer la liaison Lyon/Lisbonne.

 

Décollage de Lyon vers midi, on arrive à Natal aux environs de 20h, après une escale à Lisbonne et 4 heures de décalage horaire.

Une location de voiture nous attend à l’aéroport, réservée chez Dia-Noite, petite agence située à Ponta Negra. Il n’est pas recommandé de rouler la nuit au Brésil, à moins d’avoir l’habitude, ce qui n’est pas mon cas (on tentera plus tard). De plus, je ne suis pas certain de savoir retrouver la maison en pleine nuit, étant donné que nous n’y sommes allés qu’une seule fois et que nous étions accompagnés. Je n’ai pas d’indications précises ni sur l’adresse ni sur l’itinéraire. Donc pour le premier jour, on va jouer la sécurité et passer la nuit à l’hôtel, à Ponta Negra.

Suite/Commentaire